L’architecture est une réponse prospective pour que vive mieux l’Homme de demain.

Parc Garden de la Tour

Zac du Contal 69890 La Tour-de-Salvagny

Parti architectural

Du lotissement en 3D à l'immeuble villa, ou une nouvelle manière d'habiter et de partager l'espace.

La commune de La Tour de Salvagny appartient à ces communes de l’Ouest du Grand Lyon qui ont su préserver leur image villageoise au  sein de ces grands paysages agrestes, tout en participant pleinement à la vie de cette grande agglomération. Dans ces grands espaces il est indispensable d’insérer un projet dans le plus pur respect de la topographie du lieu et devra sembler presque comme avoir toujours exister, tout en affirmant sa contemporanéité. Principe de base de l’approche environnementale de l’urbanisme, le projet ne doit pas bouleverser le site, le paysage naturel existant. Notre projet semble se poser très délicatement sur la prairie originelle au moyen de pilotis, dégageant ainsi des percées visuelles jusque sous les bâtiments. Depuis le nord ce projet n’apparaît donc pas comme une muraille venant clore ces grandes étendues végétales à l’approche du bourg, mais il semble d’avantage en lévitation au dessus de celles-ci, étant presque gêné de venir les perturber. Ce principe de construction sur pilotis présente un triple avantage. En effet il évitera en premier lieu de bouleverser la topographie du lieu. Ensuite il permettra  de limiter les points d’ancrage dans la géologie du site qui semblerait au regard de l’étude géotechnique assez complexe de par la présence à faible profondeur de roche granitique.

En perpétuel dialogue et symbiose avec le paysage, le projet devra également et surtout apporter une réponse innovante au concept d’habiter pour ses nouveaux utilisateurs, en adéquation parfaite avec le ou les modes de vie des individus qui l’occupent, bien évidemment adapté à son niveau de solvabilité.

Enfin les prix actuels de l’immobilier interdisent à un grand nombre de nos concitoyens de pouvoir acquérir un logement au sein des territoires de nos grandes agglomérations, ou alors en restreignant considérablement leurs vœux de surfaces, qui restent pour nous l’élément primordial et pérenne de confort dans le logement.

Par ailleurs, l’acquéreur devant s’endetter sur des durées de plus en plus longues au regard de prix de l’immobilier s’envolant chaque jour un peu plus, n’a plus la possibilité de vendre, de racheter, de revendre et ainsi de suite sur du court terme et se voit alors contraint d’adapter son logement acquis en fonction de ses besoins évoluant au rythme des exigences mouvantes de sa famille.

Nous avons souhaité ce projet, à l’instar du marché de la maison individuelle, en concevant un volume aménagé avec les équipements minimum, le rendant totalement habitable en son état basique, qui pourra évolué au fil de ses besoins, au fur à mesure des capacités financières de ses propriétaires, sans bien sur dénaturer l’aspect général extérieur de l’opération.

La volonté a été d’insister sur l’identification de chaque logement comme étant autant de maisons individuelles assemblées sous une autre forme que le lotissement banal. C’est en quelque sorte un lotissement en 3 dimensions, voire un immeuble collectif de villas. A l’approche du centre bourg et à l’entrée de celui-ci, c’est un peu comme si l’habitat individuel s’était aggloméré pour tendre petit à petit vers un habitat plus collectif de centralité. Dès que l’habitant quitte son logement, il se retrouve alors tel un promeneur face à ses grands paysages baignés de nature abondante, et en pleine lumière naturelle.

Chaque logement a été conçu avec une double orientation, et un volume de séjour de grande hauteur, lui même également traversant afin de bénéficier à la fois de la pleine lumière et des apports thermiques hivernaux solaires au sud, et de la vue sur les grands paysages accompagnée par cette lumière plus douce et diffuse au nord. Autour de ce grand volume de vie, qui en fait l’unité de base de nos logements correspondant à un T2 avec l’adjonction d’une mezzanine , s’organiseront un ou plusieurs plateaux aux hauteurs sous plafond plus classiques, afin de faire évoluer la typologie et ainsi obtenir un T3, T4, T5, T6 voire encore d’avantage, pouvant ainsi satisfaire très aisément la plus grande diversité de clientèle. Pour assurer une grande pérennité à ce jeu de composition des volumes presque à l’infini, un système constructif en charpente métallique acier est envisagé. Ce principe constructif participe également à l’accomplissement du concept d’intégration de notre projet au sein de ses grands sites agrestes, un peu à l’image des grandes serres maraîchères que l’on peut encore deviner de façon éparse dans le paysage.

Une évolution de ce projet est envisagée au gré de l'évolution de la structure familiale de chaque logement. Une famille se retrouvant avec trop de surface une fois ses enfants ayant quitté le foyer pourra vendre une partie de son logement à l'un de ses 4 voisins mitoyens qui lui sera en extension de sa cellule familiale, sans pour autant être contraint à déménager s'il souhaite rester solidement encrer à son histoire qu'il a construit en ce lieu.

De même, afin de ne pas grever encore d’avantage le budget des acquéreurs, le stationnement a été conçu dans le même esprit. Ainsi chaque logement bénéficie d’un parking abrité sous le bâtiment. Chacun pourra à son gré, dans le cadre d’un cahier des charges précis des prestations possible à mettre en œuvre, faire évoluer sa place de stationnement et la transformer en garage boxé. Un jeu aléatoire de boites pourra donc évoluer au fil du temps.

Ce projet est conçu suivant des performances s'approchant fortement d'un Passivhaus allemand.

Lieu de l'opération

Zac du Contal 69890 La Tour-de-Salvagny


Maître d'œuvre

Atelier d’ architecture Hervé Vincent
Sophie BRINDEL-BETH (mission HQE)


Maître d'ouvrage

PGT – OPAC du Rhône


Programme

42 logements et 75 places de parkings


Mission


Surface totale

m2


Budget

4 500 000 € HT


Calendrier

Concours primé en novembre 2005