L’architecture environnementale n’est autre que de l’architecture, « dont les volumes jouent sous la lumière », Le Corbusier, et une affaire de bon sens.

Campus Universitaire Véolia Environnement

ZAC des Gaulnes 69330 MEYZIEU

Parti architectural

Le principe de Lavoisier "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" pour genèse d'un projet urbain, architectural et environnemental.

Véolia environnement souhaite affirmer au travers de son campus, son image d’acteur mondial au service de l’environnement.

La proportion originelle de la parcelle étant très exactement celle du rectangle d’or, nous avons souhaité inscrire notre plan masse à l’aide de ce tracé régulateur et la spirale qui en découle.

Ce tracé s'articule autour d'un concept de tour, qui est tout à la fois symbole de la ville centre, terrain de prédilection de Veolia Environnement, symbole de la puissance mondiale du groupe et signal dans les environs. Elément central et majeur de notre projet, cette tour, au pied de laquelle s'organise l'agora, rassemble l'ensemble des fonctions liées à l'accueil, l'événementiel et la convivialité, ainsi qu'en partie supérieure, l'hébergement auquel les vues sur le patrimoine lyonnais et la chaîne des Alpes confère plus les caractéristiques d'un hôtel international que d'un motel de périphérie.

Notre démarche environnementale pour ce projet applique le principe de Lavoisier selon lequel "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" et l'érige au rang de manifeste dès le parking dissimulé, hors les murs, sous un épais manteau végétal absorbeur de CO2. Puis le visiteur, canalisé par une passerelle depuis laquelle il peut embrasser du regard le campus, se dirige vers l’accueil, large hall que prolongent les terrasses de l'agora avec lesquelles il constitue le cœur du campus, lieu de rencontre, d'échanges. Le centre de formation regroupe en un seul lieu l'ensemble des fonctions d'enseignement, où les quatre divisions du cœur de métier de Veolia Environnement que sont l'Eau, l'Energie, le Transport et la Propreté voient leur enseignement en symbiose avec la réalité à travers l'ensemble des organes techniques nécessaires au fonctionnement d'un campus, devenant ainsi supports pédagogiques.

Une attention particulière est portée au réemploi des matériaux issus des terrassements. Les eaux pluviales sont recueillies, en zone plantée, par des caniveaux ruraux et, en toiture, par infiltration. Des plantations "sentinelles" informent sur le degré de sécheresse ou de pollution de manière bien plus significative qu'un simple affichage digital. La compacité du bâti influe sur la surface des parois déperditives et la matière mise en œuvre, donc sur le bilan de l'énergie grise utilisée pour la construction. Un important travail sur la ventilation naturelle, la mise en place de bouches de chaleur et l'inertie permet d'éviter la climatisation du bâtiment. Le tri sélectif est incité au moyen d'éléments de type mobilier urbain. Enfin, une éolienne urbaine surmonte la tour tel un signal fort de la dimension environnementale du site.

Ce projet a été conçu au standard du Passivhaus allemand

Lieu de l'opération

ZAC des Gaulnes 69330 MEYZIEU


Maître d'œuvre

GCC (mandataire)
Atelier d'Architecture Hervé VINCENT
Economiste/ BET structure et fluides : IOSIS
BET HQE : ELIOTH
Paysagiste : Atelier Anne GARDONI


Maître d'ouvrage

Véolia Environnement


Programme

campus de formation


Mission


Surface totale

9 230 m² m2


Budget

21 000 000€ HT


Calendrier

concours primé en novembre 2008